Les parasites des plantes grasses

Plante grasse Frontignan
retour
Comme tous les végetaux, les plantes grasses attrapent des parasites. Ces insectes peuvent mettre sérieusement en danger la vie des plantes. Il n'y a aucune chance qu'ils disparaissent par magie.
Le but de cette page n'est pas de faire une encyclopédie sur les parasites des succulentes, mais d'apprendre à reconnaitre et trouver les principaux nuisibles (souvent les mêmes) et apprendre surtout à s'en débarraser.

Les principaux parasites des plantes grasses sont:
  • Les insecteurs piqueurs suceurs (cochenille et autres). Ils pompent la sève de la plante et en même temps lui donnent des maladies. On les généralement trouve sur les parties supérieures de la plantes. Les premières apparaissent au début du printemps, avec la montée de la sève et les premières floraisons. Le pic est à la fin août.
  • Les escargots et limaces: ils sont plus gros, donc, on les voit mieux Cependant, ils peuvent faire de bons dégats sur les jeunes plantes
  • Les insectes souterrains (vers blanc) qui sont souvent dus à la négligence du collectionneur qui récupère de la terre pour son substrat sans la tamiser (voir dossier "Substrat")
  • Les fourmis qui peuvent creer une colonie dans les racines.
  • Les chenilles qui mangent les feuilles et les habitent pour s'y reproduire
D'où viennent les parasites des succulentes? Chez votre voisin, ou chez vous, certaines plantes peuvent avoir des cochenilles et ne pas être génées (Agave, Yucca, ...) Le vent vehiculera les parasites. Dans tous les cas, plus la plante sera riche en sève (engrais, croissance, etc...), plus les risques d' attirer les parasites et de les fixer seront importants.

Tout d'abord, il faut faire de la prévention: surveillez les succulentes:. Il vaut mieux traiter quelques plantes que tout un jardin, une fois que la contamination a été faite. Pour résumer, il faut passer régulièrement passer les plantes en revue. Et bien insister sur la dernière, juste avant l'hivernation (ou ce sera la fête, dans la serre, pendant plusieurs mois).
  • Cherchez les pucerons sur les hampes florales et autour des fleurs.
  • Lorsque vous enlevez les feuilles mortes sur une tige, regardez bien à la base des feuilles fraîches, si vous avez de minuscules points noirs accrochés sous la base de la feuille, au raz de la tige, ce sont de jeunes cochenilles farineuses. Vous pouvez les trouver également à l'endroit où les racines aériennes rentrent en terre.
  • Une présence de matière noire ou une matière brillante et collante sur des feuilles ou autour des fleurs indiquent que des parasites sont juste au dessus
Comment proteger les plantes grasses des parasites?
  • Contre les fourmis, escargots, limaces, les poudres et les granulés vendus à cet effet sont corrects. Il suffit de traiter la fourmillere ou entourer les plantes à proteger avec le produit.
  • Contre les insectes piqueurs suceurs, pucerons et chenilles: les produits phytosanitaires doivent être utilisés avec précaution sur certaines plantes. Ils peuvent agir en mode "choc" (l'insecte est tué au contact avec l'insecticide) ou en mode "systémique" (la plante capte l'insecticide, le fait circuler dans sa sève qui empoisonne alors l'insecte piqueur suceur. Les produits "choc" agissent tout de suite. Les produits systémiques demandent un delai de 15 jours minimum avnt tout effet, et la plante doit être en croissance pour un meilleur effet ( pour que la sève puisse circuler). Les insecticides "choc" sont utilisés en pulverisation sur les feuilles. Les insecticides systémiques sont utilisés en pulverisation ou en arrosage (le résultat est meilleur). Dans ce dernier cas, les proportions sont différentes. Deux alternatives à ces produits chimiques: savon noir (ou de Marseille) dilué et la nicotine (si vous avez des mégots sous la main).
  • Contre les vers blancs, le plus simple est de changer le substrat et nettoyer les racines, si la plante est en pot. Ou utiliser un nettoyant pour sol pour celles en pleine terre. Dans tous les cas, il faut éviter de poser un pot à même le sol, sans soucoupe. Cela évite à ce parasite, qui craint le soleil, de rentrer dans le pot par dessous.
  • Le confidor 20 SL est très bien en arrosage et en pulvérisation contre les parasites piqueurs suceurs. Il peut être mixé avantageusement à 50% avec du Movento. Ces deux produits sont des systémiques. Leur utilisation demande des précautions. Lire la notice.
  • Le clorifos 48 est un très bon insecticide choc. Sa gamme d'action est très large. Son utilisation demande des précautions. Lire la notice.
  • La nicotine (faire macerer 5 vieux mégots dans 1/2 litre d'eau puis pulveriser) a une bonne action choc et est aussi un excellent répulsif. Le traitement doit être renouvellé après chaque pluie.
  • L'eau savonneuse: pulverisation ou application au pinceau. Pensez à rincer avec un petit pulvérisateur. Puis re-traitez si necessaire.
  • Si possible, traitez les tiges au pinceau si la plante n'est pas trop infectée.
Quelques précautions:
  • Traiter le soir. La combinaison traitement sur les feuilles + soleil provoque des brûlures. La plante devra être sèche lorsque elle sera exposée au soleil
  • Ne pas traiter des fleurs avec des produits phytosanitaires: cela provoque la disparition des abeilles. Prévoir les époques de l'année où vous pouvez le faire.
  • Les insecticides "chocs" ont tendance à brûler les feuilles de certaines plantes à feuilles épaisses: Echeveria (+ dérivés), Crassula, Pachyphytum (+ dérivés), Graptopetalum (+ dérivés)
  • Respecter les doses d'emploi (cela n'ira pas plus vite si vous en mettez plus), pensez à votre protection et lisez les notices!
  • Les produits vendus pour un genre de plante (Oranger, par exemple), ne sera pas fait pour un Echeveria. Je me répête, mais lisez bien les notices.
Ce qu'il faut éviter si vous voulez garder des plantes saines:
  • Ne jamais inspecter les plantes et se réveiller quand plus rien ne va.
  • Ne pas enlever les feuilles mortes qui sont posées sur le substrat ou qui restent attachées aux tiges.
  • Mettre une plante infectée (ou supposée l'être) avec des plantes saines
  • Utiliser des pots non lavés et recycler du substrat en le passant d'une plante à l'autre.
  • Penser que les larves de coccinelles vont manger toutes les cochenilles
  • Passer des insecticides contre les mouches ou cafards sur les plantes
  • Passer les plantes au jet d'eau pour détacher les cochenilles (il y aura des larves partout!)
  • Utiliser un produit sur toutes les plantes en même temps sans ne l'avoir jamais testé avant.
  • Et... Surtout... Attendre d'avoir 100% d'infection de parasites avant de se pencher sur la question!
En conclusion:

Se debarasser des nuisibles des succulentes est un travail de longue haleine. Il sera très difficile d'avoir un jardin 100% nettoyé. Il faudrait y passer plusieurs heures par jour. Et au moindre coup de vent, il faudrait tout recommencer. Mais prendre quelques précautions évite l'alerte rouge. Celle ou il faut tout jeter. Alors, de temps en temps....Faites une petite revue! N'attendez pas la dernière minute!

Voici ce qui se passe quand on ne fait pas attention! Honnetement, la plante est mal partie! Si vous avez une infection comme cela, la première chose à faire est de mettre la plante en quarantaine. Et pendant longtemps. Après, il faudra traiter la plante sur du long terme. N'acceptez jamais une plante comme cela! Dans ce cas extrème, il faut enlever tout le substrat (et le jeter), tout nettoyer (y compris les racines) et replanter dans un pot propre avec un substrat neuf. Et traiter la plante, car les oeaufs ou les larves seront toujours là. La période où les cochenilles sont les plus virulentes est de fin août à fin octobre.
cochenille
Ces traces noires sur la feuille indiquent la présence d'insectes suceurs à proximité. Généralement, ils sont juste au dessus.
insectes suceurs
En enlevant les feuilles mortes sur les plantes, vous apercevrez peut être de minuscules points noirs (rond rouge). Semblables à des grains de poussière. Ce sont des bébés cochenilles. Généralement, les adultes sont à proximité (rond vert)
petites cochenilles
Un nid de cochenilles farineuses adultes. Il faut penser à traiter tout autour, car les bébés ne sont pas loin.
Cochenille farineuse
Les cochenilles à bouclier forment des petits points marron.
Cochenille a bouclier
Les pucerons apparaissent lorsque la plante est en fleur. Principalement de avril à août. Ils laissent tout autour un liquide brillant et collant (miellat). Les fourmis cultivent ce genre d'insectes. Donc, si vous avez des fourmis qui surgissent d'un endroit où elles n'étaient pas et qui se dirigent vers des plantes en fleurs..... Notez que les pucerons rendent la plante peu ragoutante, mais ne la mettent pas en danger. Mais ce miellat attirera d'autres parasites plus dangereux. Le problème des pucerons peut être réglé en vaporisant de l'eau contenant de la nicotine, ou en aspergeant d'eau mélangée à du savon noir ou de Marseille. Pensez à rincer et à renouveller tant qu'il y a des parasites.
Pucerons
Ces petites chenilles dévorent la feuille de la succulente en se logeant régulièrement à l'intérieur. Elles dévorent littéralement la feuille. Elle apparaitra pliée en deux et collée grâce à une matière blanche (comme une toile d'araignée) par le parasite. Les grosses infections apparaissent surtout fin aout et septembre. L'utilisation d'un systémique est nécessaire. Ces chenilles sont très actives de fin ao^t à septembre.
parasite plante grasse
Les dégats sur les feuilles de cette Kalanchoe sont visibles.
Chenilles
Les larves de hanneton attaquent les racines puis remontent la tige jusqu'à la tête de la plante. Les dégats sont imparables.
(Photo Laurence Belaich)
Degats vers blanc