Les parasites et maladies des plantes grasses

Plante grasse Frontignan
retour
A) les parasites:
Comme tous les végetaux, les plantes grasses attrapent des parasites. Ces insectes peuvent mettre sérieusement en danger la vie des plantes. Il n'y a aucune chance qu'ils disparaissent par magie.
Le but de cette page n'est pas de faire une encyclopédie sur les parasites des succulentes, mais d'apprendre à reconnaitre et trouver les principaux nuisibles (souvent les mêmes) et apprendre surtout à s'en débarraser avec les moyens du bord. Actuellement, la mode est "zéro phyto". C'est bien pour les professionels qui peuvent vendre plus de plantes et moins bien pour les particuliers qui ne peuvent plus les protéger (mais qui ont le droit d'en racheter).

Les principaux parasites des plantes grasses sont:
D'où viennent les parasites des succulentes? Chez votre voisin, ou chez vous, certaines plantes peuvent avoir des cochenilles et ne pas être génées (Agave, Yucca, ...) Le vent vehiculera les parasites. Dans tous les cas, plus la plante sera riche en sève (engrais, croissance, etc...), plus les risques d' attirer les parasites et de les fixer seront importants.

Tout d'abord, il faut faire de la prévention: surveillez les succulentes:. Il vaut mieux traiter quelques plantes que tout un jardin, une fois que la contamination a été faite. Pour résumer, il faut régulièrement passer les plantes en revue. Et bien insister sur la dernière, juste avant l'hivernation (ou ce sera la fête, dans la serre, pendant plusieurs mois).
Comment proteger les plantes grasses des parasites?
Quelques précautions:
Ce qu'il faut éviter si vous voulez garder des plantes saines:
En conclusion:

Se debarasser des nuisibles des succulentes est un travail de longue haleine. Il sera très difficile d'avoir un jardin 100% nettoyé. Il faudrait y passer plusieurs heures par jour. Et au moindre coup de vent, il faudrait tout recommencer. Mais prendre quelques précautions évite l'alerte rouge. Celle où il faut tout jeter. Alors, de temps en temps....Faites une petite revue! N'attendez pas la dernière minute!

Voici ce qui se passe quand on ne fait pas attention! Honnetement, la plante est mal partie! Si vous avez une infection comme cela, la première chose à faire est de mettre la plante en quarantaine. Et pendant longtemps. Après, il faudra traiter la plante sur du long terme. N'acceptez jamais une plante comme cela! Dans ce cas extrème, il faut enlever tout le substrat (et le jeter), tout nettoyer (y compris les racines) et replanter dans un pot propre avec un substrat neuf. Et traiter la plante, car les oeufs ou les larves seront toujours là. La période où les cochenilles sont les plus virulentes est de fin août à fin octobre.
Cochenilles farineuses dans le coeur d'un Echeveria
cochenilles sur Echeveria

Ces traces noires sur la feuille indiquent la présence d'insectes suceurs à proximité. Généralement, ils sont juste au dessus.
traces noires parasites

En enlevant les feuilles mortes sur les plantes grasses, vous apercevrez peut être de minuscules points noirs (rond rouge). Semblables à des grains de poussière. Ce sont des bébés cochenilles. Généralement, les adultes sont à proximité (rond vert)
petites cochenilles

Un nid de cochenilles farineuses adultes. Il faut penser à traiter tout autour, car les bébés ne sont pas loin.
Cochenille farineuse

Les cochenilles à bouclier forment des petits points marron. Elles posent moins de problèmes.
Cochenille a bouclier

Les pucerons apparaissent lorsque la plante est en fleur. Principalement de avril à août. Ils laissent tout autour un liquide brillant et collant (miellat). Les fourmis cultivent ce genre d'insectes. Donc, si vous avez des fourmis qui surgissent d'un endroit où elles n'étaient pas et qui se dirigent vers des plantes en fleurs..... Notez que les pucerons rendent la plante peu ragoutante, mais ne la mettent pas en danger. Mais ce miellat attirera d'autres parasites plus dangereux. Le problème des pucerons peut être réglé en vaporisant de l'eau contenant de la nicotine, ou en aspergeant d'eau mélangée à du savon noir ou de Marseille. Pensez à rincer et à renouveller tant qu'il y a des parasites.
Pucerons

Ces petites chenilles dévorent la feuille de la succulente en se logeant régulièrement à l'intérieur. Elles dévorent littéralement la feuille. Elle apparaitra pliée en deux et collée grâce à une matière blanche (comme une toile d'araignée) par le parasite. Les grosses infections apparaissent surtout fin aout et septembre. L'utilisation d'un systémique est nécessaire. Ces chenilles sont très actives de fin aout à septembre.
parasite plante grasse

Les dégats sur les feuilles de cette Kalanchoe sont visibles.
Chenilles

Les larves de hanneton attaquent les racines puis remontent la tige jusqu'à la tête de la plante. Les dégats sont imparables.
(Photo Laurence Belaich)
hanneton dans tige plante grasse

La Pyrale du Buis attaque aussi l'Aeonium. Le traitement systémique contre ce parasite existe, mais il devra être testé sur quelques feuilles d'Aeonium pour éviter tout risque de brûlure généralisé.
(Photo Marjorie Bodiou)

Parasites Aeonium

B) Les maladies des plantes grasses:
le fusarium:
Fusarium est un groupe de champignons qui comprend une centaine d'espèces. Ce gernre se trouve dans toutes les régions du monde.Ils peuvent créer des maladies cryptogamiques nommées "fusarioses'. Ces maladies
(fusariose vasculaire, des racines, du collet, etc...) agissent différemment (sol sec, sol humide, pas éclaboussage, etc...). Le champigon, très contagieux, peut rester présent dans la terre plusieurs années.
Il est nécessaire de détruire pot, plante contaminée, ainsi que le substrat pour stopper la propagation de l'attaque fongique.
Il est ammené dans la jardin par une plante infectée, ou par un sac de substrat.
Les traitements chimiques sont en partie efficace sous réserve d'avoir identifié au bon moment le type de fusarioses et de pouvoir acheter le traitement (réservé aux professionels).
Sur les succulentes, on observera une coloration anormale du coeur de la plante, un séchage de la tige au niveau du collet, la chute brutale des feuilles (en totalité, ou juste d'un coté) et enfin la pourriture suivie d'un séchage de la tige. La plante est condamnée. Pour les plantes grasses à haute tige (type Echeveria gibbiflora ou ses hybrides, Crassula ovata), si la maladie a été repérée tôt (arrêt soudain de la croissance, chute soudaine des premières feuilles basses), il est possible de bouturer la partie haute de la plante en prenant soin:
1) de nettoyer la lame à l'alcool pur à chaque coupe
2) de couper tant que l'on atteint pas une tige saine, sans auréole.

La coloration inhabituelle du coeur de la plante est un signe:
Maladies des plantes grasses
La chute des feuilles qui est toujours brutale peut être d'un seul coté. En observant les feuilles tombées, ou celles qui se décrochent rapidement, on notera une tâche sombre à la place du germe.
Maladies des plantes grasses
La tige pourrit et sèche très vite:
Maladies des plantes grasses