Petrosedum sediforme

Plante grasse Frontignan
retour
Nom: Petrosedum sediforme
Synonyme(s): Orpin de Nice, Sempervivum sediforme; Sedum sediforme; Sedum altum; Sedum anophyllum; Sedum sediforme var. congestiflorum; Sedum nicaeense; Sedum sediforme var. nicaeense; Sedum aristatum; Sedum altissimum; Sedum dioicum; Sedum fruticulosum; Sedum lusitanicum; Sedum jacquinii; Sedum soluntinum; Sedum salonitanum; Sedum sediforme var. brevirostratum; Sedum sediforme ssp. dianium; Sedum sediforme var. dianium; Sedum nicaeense ssp. dianium; Sedum sediforme var. saguntinum
Origine: Dans les zones caillouteuses et arrides en été du Nord du bassin mediterraneen (garrigue), Portugal, Maroc, Syrie, Israel.
Famille: Crassulaceae
Description: Petrosedum sediforme est une plante grasse mediterraneenne pouvant etre utilisée en suspension ou comme couvre sol dans les zones arrides. Elle ne demande aucun entretien.
Feuille: grise ou verdatre suivant le terrain et l'exposition, courte, charnue, plate sur le dessus
Tige: peu épaisse, longue, ayant tendance à marcotter pour former de novelles pousses
Fleurs / hampe: fleur blanchatre à partir de mi-avril suivant exposition
Croissance: rapide au printemps et automne, rapide en été si arrosage, peu visible en hiver.
Racines: moyennes, peu épaisses, peu profondes (20 cm), Petrosedum sediforme peut etre cultivé en pot ou en rocaille
Exposition: plein soleil (préférable), mi soleil
Résistance au froid: -12°C observés et surement plus bas
Résistance à la chaleur: Excellente
Arrosage: inutile en pleine terre; avec la pluie...
Méthode de reproduction: bouturage de tige, semis (tres facile)
Parasite(s) possible(s): non observé (mais les tortues aiment cette plante!)
Substrat: 3/4 terreau + 1/4 terre végétale + engrais organique
Petrosedum sediforme
Tige de Petrosedum sediforme avant la floraison
Petrosedum sediforme
Fleur du Petrosedum sediforme
Petrosedum sediforme
Utilisation du Petrosedum sediforme dans une rocaille de plantes grasses.
Petrosedum sediforme