Résumé de nomenclature botanique

Plante grasse Frontignan
retour
Le but de cette page est de faire un résumé très simple de nomenclature botanique afin de comprendre comment s'écrit correctement et que signifie le nom d'une plante (plante grasse ou autre). Bien que souvent délaissé par de nombreuses personnes, le nom orthographié correctement d'une plante permet de la situer et permet d'échanger des informations sur cette même plante avec un autre collectionneur. C'est donc important.

Les espèces pures:


ce sont des plantes que l'on doit pouvoir trouver dans la nature.

  • Le nom scientifique comporte deux mots qui indiquent le genre et l'espèce.
Exemple: Echeveria nodulosa: le genre (Echeveria) et l'espèce pure (nodulosa).
  • Le genre s'écrit toujours avec une majuscule (ex: Echeveria, Kalanchoé, Crassula), l'espèce s'écrit toujours en latin ou un mot moderne latinisé et avec une minuscule (ex: nodulosa, tomentosa, ovata). Ce nom peut avoir un rapport avec une personne physique (Sedum palmeri = Sedum de Palmer), la région de provenance de la plante (Echinopsis atacamensis = Echinopsis de l'Atacama), la forme, la couleur, l'aspect de la plante (Echeveria minima = Echeveria très petite)
  • Le nom scientifique peut être suivi du nom, ou d'une abréviation de nom, de la personne qui l'a nommée. L'année est facultative. Généralement, la personne qui a nommé la plante a aussi fait la première description. 
Exemple: Crassula pyramidalis, Thunberg, 1778
  • Parfois il y a deux noms, le premier entre parenthèses, le deuxieme sans parenthèses.  Dans ce cas le premier nom (entre parenthèse) désigne la personne qui a donné le nom à une plante mais qui n'a. pas fait une description suffisante et le deuxième nom désigne la personne qui l’a complétée
Exemple: Cremnophila linguifolia  (Lemaire) Moran, 1975 = Lemaire a donné le nom à la plante et l'a décrite, mais Moran, en 1975 a complété la description.


  • Il ne faut pas oublier que les moyens de communications et de classifications modernes n'existent que depuis peu de temps. Une plante a pu être nommé differemment par deux (ou beaucoup plus) personnes différentes. Dans ce cas, sauf rares exceptions, la plus ancienne appellation fait foi.
Exemple: Echeveria mucronata (Schlechtendal, 1839) = Echeveria crassicaulis (E.Walther, 1935); Cotyledon mucronata (Baker, 1869)

Les hybrides:


Ce sont des plantes issues de deux parents différents(espèce ou genre). Un hybride peut être naturel (il s'est créé tout seul dans la nature) ou avoir été créé par l'homme. Dans tous les cas, il est obtenu par pollinisation puis multiplié végétativement (bouturage par exemple). Il ne doit jamais être multiplié par graines, c’est la règle qui assure que tous les hybrides d’un nom soient identique. Semer des graines issues d'un hybride ne pourra pas donner la même plante.
Un hybride peut être obtenu par un croisement de plantes du même genre (exemple: Echeveria x Echeveria) ou par un croisement entre deux genres différents (Graptopetalum x Sedum). Dans ce dernier cas, on parlera d'hybride genre (xGraptosedum, xPachyveria etc..., et les plantes des ces genres hybrides sont des hybrides intergénériques).

A) L' hybride naturel:

Il peut avoir des formes un peu différentes car il s'est créé à plusieurs endroits avec des plantes plus ou moins "costauds". L'ensemble de toutes ces hybrides (quelles que soient les variations de leur forme ou de leur résistance) sera l'hybride naturel.
  • Exemple: Aeonium x aguajilvense (Aeonium castello-paivae x Aeonium gomerense)  s'est crée naturellement avec plusieurs Aeonium castello-paivae et  plusieurs Aeonium gomerense: Et ce pendant des années, en plusieurs endroits, sous l'influence du vent, des abeilles, etc...Les graines ont donné naissance à beaucoup d'Aeonium x aguajilvense qui ont des formes un peu différentes. Comme il n'y a pas eu de sélection, Ces hybrides naturels poussent maintenant tel quels. Et l'ensemble de tous ces Aeonium se nomme Aeonium x aguajilvense. 
L'hybride naturel s'écrit d'une manière codifiée pour ne pas être confondu avec un hybride créé par l'homme:
  • Exemple: Aeonium x aguajilvense: indique le genre (Aeonium) + x minuscule avec un espace indique l'hybridation + nom de baptème en minuscule ( aguajilvense)
B) L' hybride créé par l'homme:

Les hybrides créés par l'homme, d'une manière volontaire ou involontaire ont généralement plusieurs formes (il y a tant de graines dans un fruit!).Les plus interessantes de part leur forme ou leur beauté seront selectionnées puis multipliées végétativement. Ces hybrides s'écrivent d'une manière différente de celle vue plus haut.

  • Exemple: Echeveria 'Blue Curls': indique le genre (Echeveria) et le nom de baptème en majuscule et entre apostrophe simple indiquent une hybridation ('Blue Curls')
  • Exemple : xGraptosedum 'Francesco Baldi': le x minuscule est attaché au nom en majuscules qui indique un genre hybride (xGraptosedum = indique un croisement entre un Graptopetalum x Sedum ou l'inverse) suivi du nom de baptême de la plante entre apostrophe ('Francesco Baldi') qui est l'hybride intergénérique.
ATTENTION: Ne pas confondre hybride et Organisme Génétiquement Modifié (O.G.M)!!!!


Cultivar
:

terme qui veut dire "cultivated variety". c'est donc une plante sélectionnée par l'homme, dans la nature ou dans la collection (pour des raisons esthétiques, différences de couleurs par rapport
à l'espèce "classique", résistance au maladies, etc...) à qui on va donner un nom qui s'écrit dans l'ordre: genre - espèce - nom de baptême entre apostrophe.

  • Exemple: Echeveria pulvinata 'Ruby' indique le genre (Echeveria ) + l'espèce (pulvinata) + le nom de baptème du cultivar ('Ruby')

Attention aux fautes!
  • Le terme 'Variegata' écrit avec majuscule et entre apostrophe indique uniquement un nom de cultivar.
Exemple: Crassula ovata 'Variegata' (qui indique un cultivar)
  • Les termes 'variegate' ou 'variegated' (avec le v en minuscule et entre apostrophe) indique que la plante n'est pas verte comme normalement mais a des rayures blanche ou blanchâtre ou jaunâtre (on dit aussi panaché).
Exemple: Sedum palmeri 'variegate' (qui n'indique pas un cultivar, mais un panachage)

Quelques abréviations:
  • Echeveria sp. indique Echeveria species : cela veut dire qu'il s'agît d'une plante du genre Echeveria (espèce ou hybride)), et pas d'un autre genre. L'appellation est dans ce cas très succincte.
  • Echeveria sp.( hybride pulidonis): la mention (hybride pulidonis) indique que l'on peut penser que ce n'est pas une espèce pulidonis pure mais probablement un hybride avec Echeveria pulidonis.
  • Echeveria aff.'Dondo': La plante ressemble beaucoup à l'Echeveria 'Dondo', mais on n'est pas sûr à 100%.
  • Certains termes n' impliquent pas du tout une hybridation mais veulent dirent que la plante est pure et ressemble beaucoup à la plante type, mais est différente par certains traits.
  • On distingue sous-espèce (ssp.), variété (var.) et forma (fa ou fma). Il ne faut pas confondre l'abréviation variété et cultivar!!!!!
forma se distingue de l'espèce type par un seul trait,
var.
se distingue de l'espèce type par deux traits. Exemple: Echeveria racemosa var. citrina (la plante type est Echeveria racemosa var. racemosa)
ssp. se distingue de l'espèce type par au moins 3 traits: exemple Crassula arborescens ssp. undulatifolia (la plante type est Crassula arborescens ssp. arborescens).